Extrème dilution

Extrême dilution


Cette installation pour la chapelle St Julien  s’appuie sur mon travail vidéo réalisé à l’ile de la Réunion.


Ces séquences sont les traces de sculptures éphémères crées selon un procédé naturel de réflexion de la lumière solaire dans l’eau. Inspirées des  « Light bulb »  de Jasper JOHNS 1969, elles mettent en scène une ampoule à filament, ou plutôt  son empreinte, sa mémoire,  son pouvoir hypnotique chargé de métaphores.


« Le scénario de ce triptyque, qui emprunte fortement à la peinture, notamment  à l’image du retable, donne, par le rythme des images et l’intensité auratique de la lumière, une vision sublimante de l’ampoule. »


 Les  sculptures posées au sol  sont faites d'une accumulation d'ampoules  en sable, elles reprennent  les lignes architecturales de la chapelle. Fragiles et éphémères,  elles contrastent avec la pérennité de la pierre.


description:


Trois cent moulages d'ampoule,  en sable compacté,  réalisés par les élèves du lycée Colbert à Petit- Quevilly.  installation et vidéo Jean Claude Jolet.